Entrepreneuriat Mes défis

Article 3 défi août : mais j’en suis où professionnellement en fait ?

3 août 2018

Contrainte : écrire un article par jour pendant un mois. Pas de contrainte supplémentaire.

Le point sur mon parcours

Avant de faire le point sur ma situation actuelle, je vais faire un rapide retour sur mon parcours. Après des études de communication à Clermont-Ferrand, je suis rapidement devenue auto-entrepreneur. Quelques missions pour commencer puis le gros coup de chance : une collaboration avec une agence digitale qui gérait de gros dossiers. Je me suis ainsi vu proposer des missions de community manager pour la Société générale pendant la coupe du monde de rugby avant de travailler environ un an pour le Stade de France (une très belle expérience professionnelle, intense et enrichissante) et un peu plus tard M6 (Pékin express). Avec en parallèle d’autres clients locaux. Je faisais alors de grosse semaines mais je m’éclatais dans mon travail, j’adorais ce que je faisais même si je ne vivais presque que pour ça vu le rythme demandé.

Le lancement de Chakaiclub en parallèle

En parallèle de tout ça, j’ai monté, avec l’aide de mon mari, un concept de pochettes découvertes autour du thé, qui est devenu, environ un an après son lancement, une boutique en ligne. J’ai développé ma propre marque de thé, avec mes créations (j’en reparlerai dans un autre billet).

Une pause maternité riche d’enseignements

J’ai mené le thé et les missions de front pendant quelque temps puis j’ai voulu tenter de ne faire que le thé. Aujourd’hui, après une pause maternité, où j’ai mis la boutique en pause, je reprends à la fois le thé et les missions. Les deux me manquent. Pour le moment, vivre uniquement du thé est compliqué. Et les missions me manquent. La communication me manque. Écrire pour d’autres personnes me manque. Accompagner des entrepreneurs, petits ou grands, me manque.

Un nouveau départ

Après ma grossesse et mon congés parental, qui m’a été très bénéfique pour faire une pause, et pendant lequel j’ai mené une grosse réflexion, je prends comme un nouveau départ. Avec un état d’esprit déterminé, avec beaucoup d’envie et de motivation. Ces deux-trois dernières années j’ai le sentiment que je m’étais un peu « perdue » à force de m’autosabotter, me dire que finalement ça ne servait à rien et que je n’y arriverai jamais. J’ai beaucoup travaillé mais je n’y croyais pas. Pourquoi donc moi pourrais-je réussir ? A la fin de ma grossesse, j’étais presque parvenue à un point de non retour, j’étais un peu dégoûtée de tout, lasse, découragée.

Ma fille, ma motivation

Ma fille est arrivée. Le plus merveilleux bonheur qu’on puisse connaître. Et ça m’a boostée. J’ai pris du recul sur mon travail, j’ai fait le point et j’ai travaillé sur moi. Aujourd’hui, je suis prête. J’ai beaucoup d’envie, plusieurs objectifs et des rêves que je compte bien réaliser.

Le thé et les missions, en complément, pour mon équilibre

Si je souhaite bien sûr poursuivre l’aventure de ma boutique en ligne, Chakaiclub, je souhaite également reprendre mes missions. Cela forme en quelque sorte mon équilibre. Cela n’est pas sans appréhension je dois bien l’avouer. Jusque là j’ai facilement trouvé des clients, je n’ai même jamais vraiment eu de démarchage à faire, des contacts m’ont mise en relation avec ceux qui sont devenus mes clients ou mes clients m’ont trouvée directement. Et j’ai eu la chance d’avoir de chouettes clients. De belles rencontres et de belles aventures. Quelques mauvaises rencontres, aussi, comme tout le monde je présume.

L’humain, au coeur de mes préoccupations

Aujourd’hui j’ai peur de rencontrer des difficultés pour décrocher des contrats et que cela ne fonctionne pas sur le plan humain. J’accorde beaucoup d’importance à l’humain, au relationnel. Nous recherchons des compétences certes mais nous sommes avant tout des humains. Des hommes et des femmes. Alors autant faire en sorte que l’aventure se passe bien sur tous les aspects vous ne croyez pas ?

Un nouveau départ

C’est ainsi que je vous propose mes compétences pour établir votre stratégie de communication, pour vous accompagner dans la gestion de celle-ci, vous aider à franchir le pas du web si vous ne l’avez pas encore fait. Je souhaite également proposer mes services pour organiser des événements (petit déjeuner, inauguration, lancement de produit ou service, rencontre influenceurs, etc) ainsi que pour de la rédaction (print ou web). Avec Chakaiclub en parallèle. J’y tiens beaucoup. Et assumer les deux ne me fait pas peur. Du tout. Je l’ai déjà fait.

Un équilibre indispensable

Un jour, un entrepreneur qui voulait me rencontrer pour peut être me confier le community management de sa structure en cours de création, m’a dit que selon lui, c’était un point faible pour moi d’avoir ma boutique en parallèle de mes missions. Il avait peur que je ne sois pas assez disponible pour lui. Que l’on ait une seule ou plusieurs activités, cela ne change rien, à mon sens. Un consultant en communication ne travaille jamais (ou alors exceptionnellement) pour un seul client. Donc que ce soit pour un autre client ou une autre activité, cela revient au même. Si j’étais consultante à 100%, j’aurais un certain nombre de clients par mois. Avec Chakaiclub, j’en aurais moins mais je me fixerai ma limite, pour être efficace à la fois pour mes clients et pour ma boutique.

Chakaiclub, mon expérience à votre service

Je considère qu’il convient de se mettre d’accord dès le départ sur un volume d’heures dans une collaboration, mais aussi de la disponibilité de chacun et de bien s’organiser pour que tout se passe bien. Que je sois en train de travailler pour un client X ou Y ou bien alors que je me consacre à ma boutique, je ne vois pas de différence. Et pour tout vous dire, je considère même Chakaiclub comme un atout pour mes missions car je suis, comme mes clients, une entrepreneuse et je sais qu’on n’a pas de temps à perdre, qu’on cherche à optimiser sa productivité et qu’on souhaite avant tout réussir. Pas passer des heures « dans le vide » avec des réunions qui n’en finissent plus et qui ne servent à rien. Chakaiclub me donne aussi une expérience unique qui peut profiter à mes clients. Parce que c’est du concret. Parce que je « mets les mains dans le cambouis » tous les jours pour assurer mon chiffre d’affaires.

Organisation, efficacité, productivité, disponibilité, respect. Voilà à quoi je résume la conception de mon métier et la relation avec les clients.

A bientôt ! 😉

Photo by Stefan Cosma on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *