Mes défis

Article 23 défi août : comment faire un bon rapport statistique ?

23 août 2018

Contrainte 1 : écrire sur un sujet que je ne maîtrise pas.

Contrainte 2 : boucler mon article en une heure maximum (j’ai failli le remettre à demain ou la semaine prochaine et finalement, je ne voulais pas me défiler alors c’est maintenant, et en 1h top chrono pour plus d’efficacité !

Les stats, ce n’est vraiment pas mon truc. Cela ne l’a jamais été. Je les regarde peu, ça ne m’intéresse pas trop pour être tout à fait honnête. C’est l’élément que je redoute le plus quand je dois le faire pour mes clients. Parce que oui, les stats, c’est important. Je propose un bilan statistique chaque mois mais c’est clairement une torture à réaliser. Pour Chakaiclub, je ne regarde presque jamais les stats. Ce serait pourtant la meilleure habitude à prendre… Dans ce défi, je me suis fixée un certain nombre de contraintes et notamment celle d’écrire sur un sujet que je ne maîtrise pas. J’aurais pu vous parler de biochimie mais j’ai préféré les stats, au moins, cela me sera vraiment utile, ainsi que pour vous, j’espère. C’est parti !

Je vous propose de traiter ce sujet en plusieurs parties, avec les questions à se poser pour réaliser un rapport statistique efficace pour votre communication :

Pourquoi faire un rapport statistique ?

Cela peut paraître banal mais tout simplement pour avoir une idée du trafic sur votre site internet ou boutique en ligne, connaître les pages les plus consultées, l’origine de vos visites et l’efficacité du contenu que vous publiez sur les réseaux sociaux.

A quel rythme ?

C’est à vous de voir : cela peut être un rapport hebdomadaire, mensuel, semestriel ou annuel. Je vous recommande de réaliser un rapport chaque mois.

Avec quels outils le faire ?

Commencez avec les outils gratuits tels que Google analytics pour votre site internet. Pour les réseaux sociaux, Facebook fournit des statistiques également gratuitement.

Quel contenu faire figurer dans ce rapport ?

On peut passer des heures voire des jours sur un rapport statistiques tellement les données contenues dans Google analytics sont larges. Quand on est une petite entreprise ou un entrepreneur seul, on n’a pas vraiment le temps de s’égarer. Voici donc ce que je vous conseille de mentionner dans vos rapports :

  • une introduction qui rappelle votre ou vos objectifs, les moments forts du mois (des actions en particulier ? une campagne ?) et votre méthodologie (outils utilisés notamment et explication de certains choix)
  • la présentations des résultats sous forme de tableaux et/ou graphiques (sans en mettre 35 dans le rapport non plus. Pensez efficacité et concision)
    • pour votre site internet :
      • le nombre de visites et visiteurs uniques
      • le temps passé
      • le taux de rebond
      • les 5/10 pages les plus lues
      • le taux de conversion s’il s’agit d’un site de vente en ligne (vous pouvez aussi vous intéresser aux abandons de panier et au panier moyen)
      • les recherches effectuées dans votre moteur de recherche si vous en avez un
      • avec quoi vos visiteurs se connectent ? un ordinateur ? une tablette ? un téléphone ? quel navigateur utilisent-ils ?
    • pour les réseaux sociaux :
      • faites l’inventaire de vos nombre de fans/abonnés par réseau
      • le nombre de « likes »
      • le nombre de partages, RT
      • les commentaires et messages privés reçus
      • les avis déposés
    • pour vos newsletters :
      • le nombre de newsletters envoyées
      • le taux d’ouverture moyen
      • le taux de clic moyen
      • le nombre de nouveaux inscrits et de désinscription
      • les visites générées sur votre site et le taux de rebond
  • une conclusion avec l’analyse des résultats et les perspectives d’évolution pour le mois à venir

Comment le traduire en quelque chose de concret ?

Un rapport statistique, ce n’est clairement pas l’élément le plus sexy du monde. Trouvez le moyen de le rendre plus agréable à lire et efficace. Pour ma part je fais des tableaux et graphiques des données clés et dresse une petite synthèse avec des recommandations pour le mois à venir. Et je suis en train d’imaginer une sketchnote* pour rendre tout ça plus sympa à suivre. Faites court, allez à l’essentiel et ne vous noyez pas sous des tonnes de chiffres.

Et une fois qu’on a terminé, on en fait quoi ?

Archivez-le et mettez-le à jour chaque mois pour observer l’évolution. Laissez-vous du temps pour mesurer l’efficacité de vos actions. Ne chamboulez pas tout au bout d’un mois. Une stratégie de contenu se mesure sur du long terme. Soyez patient, rien n’est magique 😉

*je vous reparle très vite du sketchnoting

Et voilà, mission accomplie ! Je n’ai pas tout à fait respecté ma deuxième contrainte, j’ai un peu dépassé l’heure (1h15 environ) mais en même temps j’ai regardé les stats de Chakaiclub. Et vous savez quoi ? Cet article m’a donné envie de replonger vraiment dans mes stats et de faire mes rapports régulièrement. Je vous en reparlerai donc dans quelques semaines, pour faire un bilan. N’hésitez pas à me faire part de vos retours d’expérience en commentaires sur votre façon de gérer vos stats.

Photo Carlos Muza sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *