Ce blog ne vit plus depuis de longs mois, par manque de temps. J’ai décidé de lui redonner vie d’une façon complètement différente. En abordant principalement ma « nouvelle aventure » : Chakaiclub. En effet, depuis environ un an, en parallèle de mes prestations de community management (pour Animaddict et Digidust, avec Hellotipi et le Stade de France), je développe un projet autour du thé, associée à « ma moitié », Bertrand Soulier.

Tout a commencé il y a trois ans environ, d’une façon complètement inattendue. J’étais chez le coiffeur. Pour me faire patienter le temps de faire ma couleur (!), il m’a proposé un thé ou un café. J’ai pris un thé. Et tout a basculé. Ce thé vert à la menthe était complètement anodin mais je l’ai beaucoup aimé. En sortant du salon, je suis allée en acheter. Sur mon lieu de travail, je ne buvais que du thé à la menthe quand mes collègues ne voyaient que par le café. Puis j’ai voulu en goûter d’autres. De plus en plus. En sachet, au départ. Puis Monsieur, voyant que j’en buvais de plus en plus, m’a emmenée dans deux boutiques spécialisées de Clermont, m’a offert ma première théière. Et c’est parti. J’ai plongé dans cet univers magique. Au fil des semaines, je me suis posée la question de faire un blog uniquement sur le thé. La meilleur façon d’apprendre sur un domaine n’est-elle pas en écrivant et en échangeant avec d’autres personnes ? Mon blog de thé est né. Il a connu trois versions totalement différentes :

La première était classique, la seconde avait la particularité d’inclure un réseau social (je n’ai malheureusement pas eu le temps de l’animer comme je l’aurais souhaité, à l’époque ce n’était « qu’un loisir ») et la version actuelle, plus épurée.

Au fil des mois, le thé a pris de plus en plus de place dans mon quotidien. Certains de mes amis se sont d’ailleurs mis à m’appeler « Miss thé ». Un coin de ma tête (et de mon coeur) pensait de plus en plus au thé mais à ce moment là je ne voyais pas d’autres solutions que d’ouvrir une boutique, ce qui ne m’intéressait pas. Je me suis ensuite vraiment « cherchée » d’un point de vue professionnel, puis, au détour d’une conversation avec Monsieur, l’idée est venue, comme une évidence.

A travers le blog, j’ai beaucoup discuté avec d’autres amateurs de thé, nous avons également souvent échangé du thé, de façon tout à fait artisanale. Avec Monsieur, voyant les « boxes beauté » apparaître, on s’est dit qu’on pourrait « professionnaliser » ces envois de thé à la mode box.

On a commencé les premières démarches et au bout de quelques mois, on a vu la concurrence pointer le bout de son nez. On a pris du recul. On ne voulait pas « faire une box » pour « faire une box ». On a beaucoup discuté avec différents acteurs du monde du thé. J’aimais beaucoup l’idée de la box avec la découverte du thé, chaque mois. La box s’est transformée en pochette et des ateliers se sont ajoutés. Nous avons changé le nom initial (Sweeteabox) pour adopter Chakaiclub qui avait beaucoup plus de sens. « Chakai » en japonais signifie « rencontre autour du thé ».

Extrait du mailing envoyé pour dévoiler le concept

La pochette contiendra des surprises autour du thé (jusqu’à 1kg de marchandise maximum). Les ateliers se dérouleront dans différentes villes de France, pour aller à la rencontre des amateurs de thé. Une large partie communautaire sera proposée sur le site. Nous accompagnerons également les maisons de thé qui le souhaitent dans leur stratégie de communication. Une façon de trouver un point d’équilibre au travers de ses trois axes.

Je vous parlerai régulièrement de Chakaiclub, dans le but de partager mon expérience, la mise en place du projet, certains choix stratégiques et quelques conseils pour ceux qui souhaitent créer leur entreprise.

En attendant, n’hésitez pas à consulter le site (une page temporaire avec un formulaire d’inscription), la page Facebook, le compte Twitter, Pinterest et Google+ (même si on est peu présent sur ce dernier). Vous nous trouverez aussi sur Instagram, j’aurais l’occasion de vous en reparler plus longuement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *