Lorsque j’ai commencé le community management, c’était tout nouveau. C’était le dernier truc à la mode. Tout le monde voulait être « CM » mais aucune formation n’existait encore. Je ne me suis pas dit un jour « je veux devenir community manager », je le suis devenue, au gré de belles opportunités.

Mes toutes premières expériences de community manager

J’ai commencé à comprendre ce qu’est une communauté en modérant et administrant des forums, bénévolement. Ma première expérience professionnelle dans ce domaine a été avec Vulcania, d’abord en stage, où l’on m’avait confiée la mise en place de la stratégie communautaire, puis au cours de différentes missions, salariées et en freelance, notamment pour une opération blogueurs.

Ont suivi Hellotipi avec la gestion des réseaux sociaux, du service client et l’animation d’un site dédié aux plus fidèles clients, puis Animaddict, avec l’élaboration de la stratégie communautaire et la gestion de la page Facebook et du compte Twitter. A ce moment-là Instagram n’existait pas encore…

Mes plus belles références en community management

Grâce à Twitter (et à mon intérêt pour le rugby et l’ASM), j’ai travaillé avec l’agence Digidust. D’abord pour la Société Générale (pendant la Coupe du monde de rugby 2011). Je réalisais les livetweets de tous les matchs de la compétition en binôme et certains matchs de Top 14. La compétition se déroulait en Nouvelle-Zélande. Je me souviens encore du décalage horaire et des litres de maté bus pour tenir le choc en plein milieu de la nuit !

Le Stade de France après la Société Générale

Par la suite, j’ai travaillé pour le Stade de France, pendant environ un an. J’ai géré la page Facebook et le compte Twitter, en binôme également. Nous organisions des « teams » pour chaque événement au Stade. J’étais notamment chargée du recrutement des participants, de la préparation et de l’organisation de la venue des gagnants. Le jour J, je faisais les livetweets des événements. Quelle année incroyable ! Un rythme dingue qui m’a permis de beaucoup apprendre et d’assister à deux matchs de rugby dans ce stade fabuleux.

M6 (Livetweet de l’émission Pékin Express)

Ma dernière collaboration avec l’agence a été pour M6. J’étais chargée du livetweet des émissions Pékin Express. Je devais engager la communauté de fans de l’émission. Je me souviens encore de la difficulté de maîtriser le nombre de tweets pour ne pas dépasser la limite horaire autorisée par Twitter !

Des références plus locales pour une expérience différente

En parallèle, j’ai travaillé pour une entreprise locale, Zap, pour qui j’ai élaboré une stratégie communautaire et mis à jour les réseaux sociaux tout en m’occupant des sites internet. J’ai fait la même chose avec une boutique en ligne, Coffee Webstore.

Quelques temps après, j’ai travaillé auprès de l’agence Com Commerce pour gérer les sites internet et des pages Facebook des galeries marchandes Le Forum (Intermarché Cournon-Le Cendre) et La Rotonde (Intermarché Ceyrat). Je devais mettre en avant chaque commerçant selon les actualités. L’un d’eux m’avait plus particulièrement confié la gestion de sa page Facebook.

Et puis… Chakaiclub, ma boutique en ligne de thé

Sur Chakaiclub, j’ai également mis à jour les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest. Prendre des photos, rédiger les posts, chercher les bons hashtags et surtout réussir à tout concilier, avec la gestion des commandes, la création des thés, la gestion du stock, toute la communication, les démarches administratives, les relations avec l’ESAT pour le conditionnement du thé, etc. Un vrai travail d’équilibriste. Finalement, le plus dur n’était pas tant de m’organiser pour tout faire mais d’accepter de me mettre en avant moi, dans mes interventions.

Vous n’avez pas le temps de gérer vos réseaux sociaux ? Vous ne savez jamais quoi publier ? Je vous propose un accompagnement pour que vous deveniez autonome. N’hésitez pas à me contacter !

A bientôt !

Alexandra