Les inclassables

Mon équilibre entre travail et sport…

6 mars 2012

Je suis autoentrepreneur depuis environ 2 ans et demi, à « plein-temps » depuis un an et demi, après un CDD en télétravail. Tout cela pour dire que je travaille depuis chez moi depuis presque trois ans, avec une période de 6 mois de travail à mi-temps à l’extérieur, au contact d' »humains ».

Contrairement à ce que pensent certains de mes amis ou membres de ma famille, le télétravail ce n’est pas tous les jours une partie de plaisir. Et non je ne passe pas ma vie sur mon canapé devant ma télé ou à faire de longues siestes… J’ai choisi cette formule, personne ne m’a forcée, et je lui trouve beaucoup d’avantages. Seulement elle a aussi des inconvénients. Le majeur concerne la solitude que l’on peut parfois ressentir. On est seul toute la journée, face à son travail, à ses difficultés, ses inquiétudes mais aussi seul pour la pause de la journée. Ma machine à café est Twitter, ou encore Facebook, Skype. Dans les mauvais jours, la situation est parfois lourde, on n’a pas le moral, on n’arrive pas à avancer, on n’est pas efficace dans son travail. Et du coup on se mine davantage le moral.

D’un naturel assez angoissée et avec une faible confiance en moi, j’ai souvent baissé les bras et eu envie de tout arrêter net. Avant de trouver mon équilibre. D’abord grâce à des projets très intéressants et enrichissants, entourée d’une superbe équipe comprenant des gens humains, honnêtes et compétents (j’ai eu mon lot de mauvaises surprises par le passé…). Et ensuite grâce au sport.

Du sport, et des amies…

J’ai toujours été assez sportive. Malheureusement les lourdes charges de travail à l’université ont trop souvent eu raison de ma motivation. Depuis que j’ai terminé mes études, je me suis remise progressivement au sport, disons par intermittence. En septembre dernier, je me suis inscrite dans une association proposant plusieurs activités sportives, avec des amies. Il était très important pour moi de faire du sport très régulièrement mais seule ce n’est pas toujours l’idéal. Nous nous sommes donc inscrites avec des amies et cela aide beaucoup. Lorsqu’une n’est pas motivée, les autres sont là pour l’aider. Le fait de retrouver mes amies pour aller me défouler au moins deux fois par semaine me procure un bien fou. Je fais également du sport seule, ainsi qu’avec ma soeur.

Photo Flickr

Une activité par jour

J’essaie ainsi de pratiquer un sport chaque jour (running, aquabike, zumba, fitness et stretching). Cela me permet d’abord de sortir de chez moi, de me vider la tête, de me changer les idées en passant un bon moment au contact de mes amies, de ma soeur ou parfois d’inconnus rencontrés autour de la piste d’athlétisme. C’est devenu vital pour moi. Je ressens un immense besoin de me dépenser, me défouler, transpirer un peu, me dépasser. C’est bon pour mon organisme mais également pour mon mental.

Se dépasser sur le terrain pour progresser dans son travail

En effet, la pratique d’un sport, quel qu’il soit, permet de déconnecter un peu, faire le vide mais aussi se fixer des objectifs. On a envie de se dépasser à chaque nouvel entraînement, faire mieux. Et cela aide dans le travail. Très rapidement au retour de la séance on est plein d’énergie, très motivé. Puis au quotidien, apprendre à se dépasser physiquement renforce le mental. Cela sert ensuite dans le monde professionnel. On se fixe d’autres objectifs, on mesure une évolution, un peu comme autour du stade ou dans une salle.

Lundi par exemple, je n’arrivais pas à avancer comme je voulais, je commençais à m’énerver sur mon clavier. J’ai alors décidé de chausser mes runnings et partir faire quelques tours de piste. Au retour j’étais beaucoup mieux disposée à travailler et tout s’est enchaîné plus facilement. Aujourd’hui je ne peux pas me passer de ma « dose » quotidienne. J’espère que cette motivation va rester intacte au fil des semaines et des mois, que les ennuis de santé ou blessures ne vont pas me rattraper… pour que je décroche mon petit Bouclier de Brennus à moi à la fin de l’année 🙂

Et vous, comment gérez-vous votre journée/semaine de télétravail ? Comment trouvez-vous votre équilibre ?

Only registered users can comment.

  1. Pour ma part, je vais bientôt commencer à travailler chez moi, et j’ai bien l’intention de faire du sport très régulièrement également. C’est aussi vital pour moi (et d’autant plus facile que j’ai une forêt pour courir depuis la maison). Très souvent, les idées viennent pendant la course quand l’esprit vagabonde…
    Travailler chez moi, j’attends cela depuis des années, et je l’ai déjà expérimenté avec succès pendant ma grossesse. Liberté de s’organiser pour un bon équilibre travail/vie de famille, choisir les horaires où l’on est le plus efficace (moi c’est le soir que je résouds souvent les problèmes qui peuvent se présenter), fini les 2h de voiture quotidiennes (c’est quand même plus écologique et moins stressant), un bureau avec vue sur la nature, fini de manger un sandwich ou un mc do le midi (on peut se faire de bons petits plats le WE que l’on se réchauffe pour manger vite)….

    Alors oui, on est seul mais on est aussi beaucoup moins dérangé par les collègues qui veulent juste papoter, et du coup beaucoup plus concentré, efficace. Et puis, ça n’empêche pas de voir des vrais humains, (on peut se réserver une journée prospection, contacts IRL…), et de se faire plein de nouvelles connaissances passionnantes via Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *